Le coaching de binôme est une démarche fondée sur l’empathie, la bienveillance et l’ouverture pour sortir par le haut des situations de tension voire de conflit.

Dans cet article, vous découvrirez la puissance et l’efficacité du coaching de binôme et …. pour aller plus loin, ce qui se passe quand une Tortue rencontre un Orage.

La qualité de la relation entre deux collaborateurs, quel que soit leur lien hiérarchique, a un impact fort sur l’équipe, et plus encore sur toute l’organisation quand il s’agit de dirigeants. Ce sont la quantité et la qualité du travail autant que la dynamique et l’énergie disponible pour l’équipe qui sont impactées. Nous avons tous des exemples de duo exemplaires et dynamisants pour les équipes et les organisations. Et a contrario, des exemples de binômes inhibiteurs, destructurants voire destructeurs pour les équipes et les organisations.

LE CONTEXTE : « ON NE SE COMPREND PAS ! » 

Prenons un exemple pour illustrer la démarche.
Deux cadres, en relation hiérarchique, ne « s’entendent » pas. Ils n’arrivent pas à communiquer, ne se comprennent décidément pas. Pourtant chacun est reconnu comme compétent et engagé. Chacun est apprécié par le supérieur hiérarchique qui d’ailleurs est à l’initiative de la démarche.

Cette situation impacte à la fois l’efficacité du travail et la qualité de travail : les deadlines sont difficilement respectées, la charge de travail des deux s’accroit au détriment de leur vie personnelle. Et l’ambiance au travail n’est pas bonne, l’énergie des deux personnes est au plus bas, les frustrations élevées.

 

LA RÉPONSE : LE COACHING DE BINÔME,
DANS UN CADRE SÉCURISANT, STRUCTURANT ET BIENVEILLANT.

En quoi va consister le coaching de binôme ? Il y a 4 temps incontournables qui vont sécuriser et créer les conditions de l’ouverture en confiance.

  1. Tout d’abord une rencontre individuelle pour mesurer comment chacun se situe et vit ce qui se passe. Il s’agit également d’entendre leur « niveau » d’envie de grandir ensemble et leurs attentes.
  2. Une rencontre avec les deux collaborateurs et le responsable hiérarchique (donc potentiellement 3 niveaux hiérarchiques) et le coach. Cette rencontre permet au supérieur hiérarchique de préciser d’abord ce qui est apprécié pour chacun d’eux et ce qui est attendu du coaching de binôme.
  3. Puis 3 rencontres à 3 avec le coach. Chaque rencontre permet de tisser progressivement une toile entre eux. L’empathie, la bienveillance et l’ouverture sont expérimentées et vécues avec parfois beaucoup d’émotions. Les appréhensions sont traversées.
  4. Et enfin une clôture en quadripartite, en écho à l’étape 2, pour reconnaître et valoriser ensemble le chemin parcouru et l’ancrer pour le futur.

 

LES RÉSULTATS D’UN COACHING DE BINÔME :
LES MULTIPLES EFFETS KISS COOL !

Des avancées pour chacun et une nouvelle dynamique pour le duo

 Chacun a constaté ses avancées individuelles d’une part et la transformation du fonctionnement du duo d’autre part. Ils expriment le sentiment de s’être rejoints pour former une équipe solide qui a plaisir à travailler ensemble.

 

 

« Je fais attention à lui laisser sa place. » « Je déclenche la communication, J’arrive préparé à nos points.  Je prends les devants.»

Un vécu profond de la bienveillance et de l’ouverture 

Ils ont vécu et osé la relation ouverte et confiante. Où l’essentiel se dit, s’accueille, où les motivations profondes s’expriment et les attentes réciproques circulent. Où les intentions se partagent, se comprennent. Où les ressources bloquées et congelées de chacun se réchauffent et s’épanouissent. L’empathie prend tout son sens alors.

« Elle a tenu compte de ma personnalité. » « Nous avons des valeurs communes et c’est ce qui nous soude. »

Où chacun se découvre des ressources insoupçonnées 

Les costumes de survie ont pu être lâchés en partie. J’appelle « costume de survie » ces réactions défensives et automatiques de protection, inconscientes,  que nous avons endossées à un moment ou l’autre de notre vie quand nous n’avions pas les ressources pour faire face à une situation relationnelle difficile pour nous. Et c’est précisément à l’endroit de ces costumes de survie que la rencontre profonde peut se faire non seulement pour du mieux dans la relation mais aussi pour chacun. Car derrière chaque costume de survie, au moment où il a été enfilé, il y avait une intention positive initialement : préserver voire renforcer la relation. Ce costume de survie, réaction automatique, est pourtant bien difficile à vivre pour l’autre et corrosif pour la relation.

« Je ne pensais pas être capable de prendre des initiatives comme je le fais aujourd’hui. »  « Je suis plus relaxe et plus détendue »

Où chacun est renforcé dans son identité 

Enfin, avec le soutien des pratiques narratives, le coaching de binôme réconcilie voire renforce chacun dans son identité personnelle et professionnelle. La validation et la reconnaissance par l’autre consolident et nourrissent cette avancée.
À l’issue de ce travail, chacun se sent profondément respecté et compris pour ses qualités et assuré pour faire face aux éventuelles futures intempéries.

« J’aime mon rôle de manager : c’est du vrai management, pas d’ordres, pas de flicage, pas vraiment de hiérarchie mais une communication fluide. Pour savoir où on en est. Et tout le monde travaille ensemble et est content. » « Je suis fier de travailler avec xx. Je veux prendre encore plus de choses et de responsabilités. »

Se reconnaître soi, reconnaître l’autre, comprendre, apprendre et expérimenter la puissance de l’empathie, de l’ouverture et de la bienveillance !  C’est à cet endroit qu’opère le coaching de binôme.

Le coaching de binôme est synonyme de transformation et de croissance dans tous les sens du terme :  pour les collaborateurs, pour l’équipe, pour l’entreprise, en termes d’énergie et d’efficacité.

POUR ALLER PLUS LOIN :  « LES COSTUMES DE SURVIE »

Deux modes de fonctionnement opposés pour une même intention

J’emprunte la métaphore suivante à la thérapie Imago : dans un binôme, il y a souvent la Tortue et l’Orage. Chacun souhaite plus que tout maintenir la relation mais chacun s’y prend d’une façon opposée. Ce sont 2 costumes de survie qui appartiennent très largement au folklore traditionnel.

  • La Tortue se dit, parce qu’elle l’a expérimenté à son dépend très tôt dans la vie : « si je dis ce que je pense et ce qui ne va pas, ce qui me frustre, je risque d’abîmer la relation. Alors, je rentre dans ma carapace en attendant que ça aille mieux et comme cela je protège la relation et en prends soin».
  • L’Orage vit et dit, parce que son vécu précoce le lui a appris, inconsciemment toujours, que c’était mieux de solliciter voire sur-solliciter la relation : « c’est en sollicitant la relation, en allant chercher l’autre surtout quand ça ne va pas, en gardant coûte que coûte une connexion forte que j’entretiens la relation et que je me sens mieux. Le pire pour moi et la relation, c’est quand la connexion se coupe. Le silence radio est presque synonyme de mort relationnelle. »

Vous aurez noté les intentions positives de chacun.
Vous devinez ce qui va se jouer quand la relation va avoir à affronter une mer un peu houleuse voire des grands vents.
Vous pouvez entendre les critiques qui vont émaner de chacun à l’égard de l’autre.

  • La Tortue s’entend dire de l’Orage « tu es froid, distant, pas courageux, analytique et coupé de ses émotions »
  • L’Orage devinera que la Tortue pourrait dire de lui « trop émotionnel, hystérique, harcelant voire usant ».

La magie de l’empathie, de l’ouverture et de la bienveillance 


La magie de la relation : si tant est que chacun s’ouvre à l’autre, accepte d’écouter l’inconnu avec curiosité, accepte de ne pas tout comprendre du premier coup, chacun peut se développer dans le contact avec les ressources que l’autre sait activer :

  • pour la Tortue,  le calme, la force tranquille et une certaine distance,
  • pour l’Orage, le courage relationnel, la capacité à dire et la sensibilité exprimée.

Le collaborateur plutôt mode Tortue découvre que la relation sort renforcée quand sont partagés les ressentis et besoins.
Le collaborateur plutôt Orage expérimente la confiance discrète, la retenue des remarques et potentielles critiques pour vivre avec plus de douceur la relation.

« Je retiens mes questions pour le laisser avancer à son rythme. » « Je provoque la communication, je vais au devant de ses besoins et de ses attentes et j’ose demander de l’aide plutôt que de perdre trop de temps à chercher tout seul la solution. » 

Et vous, vous reconnaissez-vous dans les binômes avec lesquels vous fonctionnez ?

Mise en ligne par Quatre Sens – Anouk Chapuis